Accueil  >  Activités pédagogiques > Une visite riche de sens au Château de la Bussière

Rubrique Sorties pédagogiques

Une visite riche de sens au Château de la Bussière

Le 13 octobre 2015 -

Dans le cadre du projet pédagogique de création d’un jardin aromatique dans l’enceinte du Lycée, les classes de 2nde et Terminale CAP Cuisine et Parcs et Jardins ont visité le Château et les jardins de la Bussière, dans le Loiret.

Organisée dans le cadre du projet pédagogique de création d’un jardin aromatique dans l’enceinte du Lycée, la visite des 2nde et Terminale CAP Cuisine et Parcs et Jardins au Château de la Bussière, placée sous des auspices météorologiques exceptionnels a su répondre aux attentes des élèves et de l’équipe pédagogique.

C’est Mme Bommelar , la propriétaire des lieux, qui nous a servi de guide à travers le vaste potager à la française, lequel recèle des centaines de plantes à fleurs, potagères, médicinales, aménagées en carrés, planches et carreaux le plus souvent délimités par pans de buis ou d’arbres fruitiers palissés.

LE JARDIN

Outre, betteraves, carottes, asperges, tomates, aubergines, cardes, choux, les élèves ont pu découvrir le carré dédié aux cucurbitacées – très tendances en ces temps de pré Halloween - des plantes cultivées comme engrais verts telles la Consoude ou la Phacélie, les plantes mellifères fréquentées par les abeilles de la ruche d’à côté. Mme Bommelar nous a exposé la technique de la thermaculture avant de nous initier à l’arrachage de pommes de terre cultivées en « tour HLM ».
Au rayon des plantes aromatiques et médicinales, les élèves ont pu convoquer tous leur sens pour appréhender la magie de celles-ci : thym, romarin, persil mais aussi l’herbe au curry, ou la duveteuse sauge. Enfin, les mots d’auteurs inscrits à la craie sur des morceaux d’ardoise et distillés au hasard de la promenade. Les élèves se sont montrés très intéressés et n’ont pas hésité à poser de nombreuses questions.

LE CHATEAU

La visite a été menée par une guide bénévole originaire de Russie. Elle a évoqué l’histoire de ce château très ancien et autrefois très important (35 000 hectares) et ses péripéties au sortir de la Révolution.
Les élèves ont particulièrement apprécié les très beaux objets ayant trait à la pêche – passion ancestrale des maîtres des lieux – (estampes, collections très intéressantes de mouches et d’hameçons) un Cœlacanthe immobilisé dans le formol ; la cuisine et sa très belle panoplie d’ustensiles anciens, (détaillée par les précisions savantes de Mme Dessaux, professeur de cuisine) la buanderie et l’art de repasser à la braise. Et bien sûr les salons qui regorgent encore de meubles et d’objets anciens. Sans parler de la vue magnifique sur l’étang qui nous a tous séduits.

Galerie

juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

Services en ligne

Restez informé