search

Accueil > Activités pédagogiques > Enseignement d’exploration arts visuels > Travaux sur le thème des archives

Travaux sur le thème des archives

mercredi 9 mai 2018

Article proposant trois travaux d’élèves d’enseignement d’exploration arts visuels au cours de cette année scolaire 2017-2018

Les archives départementales dans la Nièvre

1. Au niveau départemental

Lieu de la salle des archives : 1, rue Charles Roy - 58000 Nevers

Une archive est un document servant à conserver une information. Les archives communales sont l’ensemble d’archives produites par une commune, gardées pour des raisons administratives.

En mairie, on peut trouver des traces d’entretiens de bâtiments, des actes de naissances, mariages et décès, des traces d’organisations d’élections et autres évènements, des permis de construire.

La date ne qualifie pas une archive : un document datant de 2014 a le même titre d’archive qu’un autre datant de 1875.

Chaque archive à son propre son propre code (ex : GG1) et sa propre analyse.

Types d’archives :
• Cadastres
• Cartes postales
• Expositions (ponts, machineries, écluses, barrages, canaux, chantiers)
• Manuscrits
• Articles
• Ouvrages
• Brochures
• Périodiques
• Journaux
• Documents militaires
• Documents audiovisuels
• Iconographie
• Fonds (cahiers de doléances, etc…)

Définitions :

Cadastres : Registre public sur lequel sont inscrites les propriétés d’une commune.

Manuscrit : Document écrit à la main avant la découverte de l’imprimerie.

Cahier de doléances : Registre dans lequel sont inscrites les demandes et les remarques des assemblées pour le Roi.

2. À Cosne sur Loire

Pour voir les archives de Cosne sur Loire, il faut se rendre à la Mairie puis demander à accéder au magasin des archives (lieu de stockage des archives). On peut également consulter les archives sur le site web : http://archives.cg58.fr/

La ville de Cosne recense environ 1km d’archives : à 90% des papiers (les autres sont des cassettes VHS, des disquettes, des CDs, DvDs, clés USB ou disques durs).

Voici quelques exemples d’archives départementales :

Le docteur Turigny
L’archive présenté est un dessin de presse publié, dans La Tribune Nivernaise, en 1880 par un dessinateur qui n’a pas signé. Il représente le docteur Jean Turigny tenant le journal en question dans sa main gauche. A sa droite il y a un baromètre où sont enfermés deux hommes, cela peut signifier qu’ils sont, comparé à lui sous la pression de l’ordre moral.
Turigny est un homme qui a été emprisonné à plusieurs reprises pour ses écrits, il décidera même de s’exiler lui même en Suisse.

Echelle : 1/1250 (1 cm pour 12,5 m)

C’est un plan parcellaire de la section D dite de Fontaine-Morin, fait en 1972. Il sert a délimiter et recenser les parcelles d’un terrains.

Cette matricule appartenait à Edouard Corniglion-Molinier, un ancien soldat de la 1er guerre mondiale.
Le fait de conserver ce genre de document servira à retracer l’histoire des militaires qui ont combattu pour notre pays, il est donc très important de garder cette trace aux archives.

Sources :
1914-1918 Mission central
http://centenaire.org/fr/custom-search?skeys=archives+de+la+ni%C3%A8vre&form_build_id=form-fQMRo_Nqy22tPY-9RqHed6u6WJkYjODz-WGAUwKDIfk&form_id=customs_search_autocomplete_form
Archives Départementales
http://archives.cg58.fr/?id=decouvrir

Shirel N’Guma, Jessica Sainte-Marie et Antonine Costa.

L’Histoire des archives

1. Définition
Archives : les archives sont des lieux où l’on conserve de vieux documents et la conservation de droit et d’activité.
Archiviste : Ou « passeur de mémoire entre les générations passées, présentes et futures ». Ils doivent collecter, conserver, classer, communiquer et valoriser. Ils ont pour missions de :
- recueillir les archives de la mairie et des privés,
- de prévenir la dégradation en évitant les photocopies,la reliure et la présence de lumière,
- de conserver les archives dans les boîtes prévues à cet effet,
- et enfin d’installer le matériel de recherche pour les personnes qui souhaitent visionner les archives.

2. Les origines
Image tirée du site Le Monde Les premières archives qui étaient appelées « collections de pièces » à l’époque apparaissent en 1282 à Naples. Le terme d’archivage apparaît au XVe siècle, mais il existait des archives bien avant cette époque puisque les moines tibétains écrivaient tous les types d’informations à l’intérieur de grands livres appelés « livre mémoire ».

Au départ les archives étaient présentées sous forme de grands livres, mais les personnes tenues de présenter les archives se sont retrouvées face au problème de la place et c’est à ce moment qu’apparaît le terme d’archives. Ces dernières sont conservées à plusieurs échelles (locales, nationales et publiques) et aussi sous plusieurs formes comme des documents papiers ou iconographiques, des cassettes, des DVD et plus récemment sur des disques durs.

3. Archives françaises
L’ordre de créer un lieu de conservation est donné en 1790 mais n’est mis en œuvre qu’en 1794 en mettant en œuvre trois grands principes :
- la centralisation des archives de la nation,
- leur accès libre aux citoyens,
- la nécessité d’un réseau archivistique national.

La loi du 5 brumaire en XVIII (26 octobre 1796) compléta le dispositif en instaurant un service d’archives dans chaque chef-lieu de département.
Depuis, le public, intéressé, augmente peu à peu et en 1988, la République inaugure un grand bâtiment pour les archives à Saint-Denis.
Ils ont pour principe la communication des archives, à tout public sauf les secrets d‘état et secrets commerciaux.

4. Les archives de Cosne-Cours-sur-Loire
Les archives de Cosne-Cours-sur-Loire sont apparues au XVIIIème siècle. Les archives ne désignent pas seulement ce qui est ancien. Un document prend la qualité d’archive dès sa création. Dès lors, un acte de naissance enregistré la veille est une archive au même titre qu’un parchemin du Moyen Age ou un plan du 18ème siècle.

Shandra Benourdja et Marine Roullé

Les types de documents conservés aux archives

Les archives sont des documents servant à conserver une trace d’un évènement (peu importe la date).

Aux archives de Cosne, les supports sont principalement du papier (90%), des parchemins, des cassettes, diapositives, disques, CD, DVD, disques durs, clés USB.

Les documents peuvent être des écrits, des images, des plans ou cartes, des maquettes et des courriers.

Ces archives nous permettent d’avoir des renseignements sur le passé de Cosne. Par exemple, la mairie de Cosne au XVIIIème siècle comptait un secrétaire, un éboueur, un tambour pour faire les annonces et trois valets de ville. Dans une mairie, on enregistre l’Etat civil, on entretient les établissements communaux, on s’occupe de la voirie, on organise les élections.

Le maire doit assurer la conservation des archives pour justifier les droits des administrés et pour sauvegarder la mémoire de la commune. A Cosne, il y a environ 1 km d’archives. Madame Isabelle Servant nous a indiqué que cela était peu par rapport à d’autres archives. Le document le plus ancien est un parchemin de 1492, une vente d’arpent de vigne.

L’archiviste a cinq missions :
- collecter : recueillir les archives publiques et privées,
- conserver : prévenir et ralentir les facteurs de dégradation des documents (ex : humidité, lumière, manipulation humaine, …). Pour cela, il doit surveiller la température de la pièce et son humidité, éviter la lumière naturelle, enlever les éléments métalliques, éviter au maximum les photocopies.
- classer : établir les instruments de recherche, faire du tri dans les archives (du plus important au moins important). Les instruments de recherche sont des fiches, l’informatique. Sur les livres, il y a des cotes avec le numéro d’indicatif du document, ses dates, son titre.
- Communiquer : la loi du 15 janvier 2008 autorise la libre communication des archives. Même les étrangers peuvent les consulter. Les documents secrets ne peuvent pas être consultés pour la sureté de l’Etat. Le public qui consulte les archives peut être des internes, des généalogistes et des historiens.
- Valoriser : cela consiste à faire connaître les archives par des animations scolaires, des expositions, des visites des archives et par des publications internet.

Nous faisons donc partie des heureux élus qui ont eu la chance de participer à une visite des archives.

Rachel Ponthieux, Léa Denizot, Eugénie Delarue.

Document ancien (1492) photographié aux archives de Cosne

Services en ligne