Accueil > Les 2 CAP EVS à Auchan : 3 ème et dernier épisode.

Rubrique Activités pédagogiques

Les 2 CAP EVS à Auchan : 3 ème et dernier épisode.

Le 21 mai 2016 -

Gérer et implanter les produits
Intégrer les règles du marchandisage dans le secteur non alimentaire
Voilà les derniers objectifs qui ont été travaillés au cours de cette dernière session.

Jeudi 12 mai, 10 élèves de la classe de seconde CAP EVS accompagnés de leur professeur de vente, Mme Graëff, se sont rendus à l’hypermarché Auchan avec comme derniers objectifs de l’année scolaire : gérer et implanter les produits et intégrer les règles de marchandisage dans le secteur du non-alimentaire.
Accueillis d’abord par le directeur M. Passedroit et M. Kulesza, chef du secteur EM, ils ont ensuite été séparés en 4 groupes et pris en charge par les différents chefs de rayon (textile, fournitures scolaires et bricolage).

Les élèves ont donc décidé de vous faire part de leur vécu et leur ressenti :

Léa V. et Anaïs J. (Rayon bricolage), Jordan T. et Brice G. (Rayon piles et ampoules) : « Pour commencer, l’ELS, Marie, s’est présentée et nous a expliqué les différentes tâches à effectuer. Elle nous a ensuite montré la façon de se servir d’un MSI et d’étiqueter les produits en S afin de faciliter la mise en place des futures étiquettes. Une fois les produits bipés, Marie les a imprimées et nous les avons remplacées. Parfois on pouvait se perdre avec les anciennes et les nouvelles alors il suffisait simplement de regarder la date. Cette action, laborieuse au départ, nous a plu. Au lycée nous ne possédons pas le matériel nécessaire pour agir de la sorte, cela nous a donc été très profitable. »

Vincent P. et Leïla C. (Rayon bricolage) : « Nous avons principalement travaillé dans le rayon bricolage, Marie, l’ELS nous a donné diverses consignes. Elle est partie à la réserve pour nous rapporter de la marchandise avec l’aide d’un transpalette, il y avait au moins une vingtaine de cartons. Elle nous a ensuite donné diverses explications. On a déballé les colis et on a sorti les produits qu’il y avait dedans. Ensuite on les a implantés dans le rayon, en faisant très attention au facing : les anciens produits en arrière et les nouveaux devant. Si un produit présentait un défaut, Marie le remettait en réserve. Une fois le travail terminé dans ce linéaire, nous avons dû mettre en rayon des bouteilles d’alcool à brûler. Difficile au départ de porter les cartons, nous avons apprécié la gentillesse de notre tutrice et finalement appris à bien gérer le linéaire qui nous était octroyé. »

Sarah B. et Naomie L. (Rayon fournitures scolaires) : « Emilie, l’ELS qui s’occupe du rayon des fournitures scolaires nous a pris en charge et nous a appris à biper les stylos de colonne en colonne de droite à gauche en forme de S. Avant de commencer, il fallait vérifier le code-barres des produits, puis ensuite les biper et rentrer les prix dans le bipeur. S’ils n’y étaient pas, nous devions aller vers la borne la plus proche pour noter le prix et seulement après le biper et le rentrer. Après avoir réalisé cette tâche, Emilie nous a donné des listes de produits. Nous devions vérifier et mettre sur la feuille si les produits inscrits sur celle-ci étaient effectivement en rayon et noter leurs prix. Cette action est nécessaire pour que les responsables puissent ensuite aller chez les concurrents effectuer des relevés de prix, nous avons trouvé cela très long mais intéressant. »

Océanne L. et Océane F. (Rayon textile) : « Emilie, la responsable du rayon textile nous a d’abord emmenées dans la réserve et nous a montré tous les stocks du textile. Elle nous a expliqué le déroulement de l’après-midi et nous avons déballé les différents colis avec elle. Nous avons cintré les vêtements sur différents portants dans la réserve et ensuite nous les avons intégrés dans les rayons femme et homme sur la surface de vente. La responsable a été très pédagogue et travailler dans le rayon textile nous a bien plu, cela nous a rappelé les actions menées lors du remodeling de notre magasin pédagogique au lycée. »

Avant de repartir, les élèves ont été reçus par un animateur présent sur la surface de vente ce jour-là. Il a expliqué aux élèves comment théâtraliser l’offre produits et comment accrocher la clientèle. Mais surtout, il leur a fait déguster les différents gâteaux de la société.

Encore une fois, les élèves sont remontés au lycée fatigués mais ravis. De nouvelles expériences seront donc programmées en terminale, M. Passedroit, que nous remercions vivement et moi-même en avons déjà discuté…

Galerie

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

Services en ligne

Restez informé